Adieu mon Amour !

Adieu mon Amour !

Je ne l’avais pas imaginée ainsi, notre fin
Je ne pensais même pas qu’elle arriverait
Et pourtant, cela s’est fait
A la violence des mots, nous avons choisi l’hypocrisie du silence
Au fardeau de la haine, nous avons choisi la tendresse de l’affection
Une affection que toi et moi n’aurons jamais su exprimer en fin de compte
L’un vis-à-vis de l’autre, l’un pour l’autre.

Ce détachement, à cette seconde, est définitif
J’en ai l’assurance
Et si tu avais encore un doute, je peux te rassurer que j’ai cédé, pour une fois
J’ai laissé le couperet des amours infinies agir
Je l’ai autorisé à passer au milieu de toi et de moi
Toi aussi, tu l’as fait
Nous avons eu le courage de le faire
Plus de place pour la douceur de nos regards
Pour la tendresse de nos caresses
Pour tout ce que toi et moi savions de doux, de cachotier, d’unique, de nous.

Car, notre Amour était unique
Ce que nous avions lié par l’esprit
C’était bien plus fort que tout ce qu’il y a de charnel
Tu le sais bien
C’était indicible
C’était innommable
C’était précieux
C’était pur.

 

Deux amoureux au milie de la mer
Laisser la vague emporter les souvenirs pour mieux repartir… (c) Alexandra Tchuileu

 

Nous aurions dû nous dire ce que nous voulions,
Dès le départ,
Mais c’était sans compter sur le grand patron
Monsieur « temps »
On dit tout de lui
On lui prête des prouesses cicatrisantes
On lui consacre des solutions miracles
On oublie juste de dire qu’il prend son temps.

Il y a des passions inguérissables
Il y a des souffrances éternelles
Je pense qu’il en est aussi des amours

Nous aurions dû nous déchirer
Pour avoir enfin la chance de passer à autre chose
Mais nous n’en avons pas eu la force
Nous n’en avons pas eu le courage

Des amours vraies, des amours pures
Nous en avions un
Nous n’avons pas su le sentir
Je ne t’en veux pas
A moi non plus
Mais on aurait dû bousculer les codes
Ne penses-tu pas que nous avons été trop sages
Un peu trop rangés
Un peu trop bienveillants l’un sur l’autre.

Mon ange, tu es donc parti
Tu es vraiment parti
Et je sens mon cœur se déchirer en mille morceaux
Tu es parti et tout s’effondre pour de vrai
Je découvre les délices de la rupture émotionnelle
Je préfère les culinaires
Elles sont piquantes, mais nourrissent
Celles-ci me vident de tout
De mes larmes
De mon sourire
De mon envie d’avoir envie.

J’ai appris que j’étais entrée dans l’âge adulte depuis un moment
C’était un leurre
J’ai avalé ce gros mensonge
J’y ai naïvement cru
Pour la première, je crois que j’ai sincèrement mal
J’ai profondément mal
Pour la première fois, tu m’as fait mal.

Mon ange, je tiens à te rassurer
Je ne voulais pas te retenir
Je ne pouvais plus retenir
Je ne pouvais plus lutter pour ce qui déjà, n’était plus à moi
Je ne pouvais pas t’accaparer
Je t’avais délibérément éloigné de moi
Je ne peux que comprendre aujourd’hui ta douleur d’antan.

Nous nous sommes libérés de nos chaînes émotionnelles
Pour un nouveau départ
Pour un vrai départ

Donc c’était si dur
Et tu ne m’en as rien dit
Donc c’était si violent
De se savoir quitté et abandonné à l’impardonnable solitude
Donc c’était si dur, de perdre une partie de soi
Et tu m’as caché tout cela.

Tu es parti, et je ne sais pas ce que je te souhaite
Tu trouveras bien ce que tu veux
Tu trouveras sans doute ce que tu cherchais
A moi, je souhaite de continuer à vivre
De pouvoir aimer aussi purement
De me donner aussi sincèrement que je l’ai fait avec toi
De ne pas laisser planer l’ombre de notre alliance
D’aimer comme si aujourd’hui était la veille de mes noces
De pleurer pour exprimer ma joie
De me taire pour garder ma colère
De crier et sauter pour manifester ma complicité
Parce que c’est le signe des amours authentiques
Nous l’avons juste effleuré.

Mon amour
Nous le vivrons, dès maintenant
Nous nous sommes libérés de nos chaînes émotionnelles
Pour un nouveau départ
Pour un vrai départ
Nous ne nous verrons pas de sitôt
Prends soin de ton regard
Tu sais que c’est mon préféré
Je prendrai soin de tout moi
Cela a toujours été ton préféré.

Adieu mon Amour !

Je ne t’embrasse pas. Je ne me le permettrais plus.

#LaWestern

P.S : Ne m’attends pas à tes noces. Tu sais très bien que tu ne résisteras pas. Moi non plus. Mais je ne cèderai rien. Pour rester cohérente avec moi. Tu connais mon attachement à mes principes. A mes rigoureux principes.

Une réaction au sujet de « Adieu mon Amour ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *